On live vendu en morceaux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

18082012

Message 

Nouveau message On live vendu en morceaux





OnLive vient de confirmer officiellement avoir vendu ses actifs à une compagnie nouvellement formée. Grâce à un « financement important », celle-ci va continuer de faire fonctionner les services OnLive, ainsi que les applications et appareils. La nouvelle compagnie embauche « un large pourcentage » de l'effectif d'OnLive dans tous les départements et va continuer de recruter parmi les désormais anciens salariés de l'entreprise fondée en 2009. Aucun produit ou partenariat annoncé par OnLive n'est annulé et les dirigeants ne s'attendent à aucune interruption du service. Le communiqué s'excuse de ne pas avoir pu commenter cette transaction avant que celle-ci ne se soit achevée.

Derrière la nouvelle société qui a racheté OnLive se cacherait un investisseur individuel dont l'identité n'est pas encore connue, et non pas une grosse entreprise.

Le nombre de personnes ayant perdu leur poste dans cette transaction reste inconnu pour le moment. D'après les sources de Engadget, c'est « au moins la moitié » de l'effectif qui est concerné. La nouvelle a clairement été d'une brutalité rare, puisqu'annoncée à la réunion de 10h du matin par le CEO Steve Perlman et effective dès le milieu de l'après-midi. Et si l'on n'a aperçu qu'une poignée de personnes quittant les lieux avec des cartons, c'est parce que la direction a demandé à ses anciens collaborateurs de sortir par le garage, à l'insu de la presse et des utilisateurs de Twitter.

Nul ne peut également dire pour quelle raison OnLive a décidé de licencier et de se vendre à un nouvel investisseur, mais on raconte que la société de cloud computing coûtait trop cher à faire tourner, avec des frais de fonctionnement atteignant les 5 millions de dollars par mois. De plus, le cloud gaming serait loin d'être une affaire florissante.

Car en dépit des 2 millions de comptes clamés par OnLive, une source révèle que le pic moyen d'utilisateurs qui utilisent réellement la technologie (brillante au premier abord, mais sabordée par le lag) se situe autour de 1800 joueurs à peine.

Pourtant, rien n'indiquait jusqu'ici qu'OnLive connaissait des difficultés financières. Selon les témoignages, le CEO Steve Perlman aurait repoussé avec obstination de nombreuses propositions visant à racheter sa société. Gourmand, Perlman était parait-il à la recherche d'une offre autour du milliard de dollars. Pour rappel, Sony Computer Entertainment a acquis Gaikai pour 380 millions de dollars. Perlman aurait d'ailleurs dans l'idée d'entamer une procédure contre Sony/Gaikai pour le viol de ce brevet.

Si l'intérêt supposé de Microsoft pour OnLive n'a jamais été prouvé, on dit en revanche que Hewlett-Packard avait fait une offre concrète. Une source de Joystiq accuse Perlman de n'avoir montré aucun remord en annonçant la dissolution de son effectif, dans ce qui pourrait être un simple moyen de réduire les coûts de la transaction. Détail crucial, OnLive n'est pas tenu de verser des indemnités de licenciements, ainsi que plusieurs témoignages le confirment déjà.

La source de Joystiq pense que 20% de l'effectif (sur 200 employés) a reçu une invitation à rejoindre la nouvelle société. On serait évidemment assez loin du « large pourcentage » évoqué par le communiqué officiel. Il est par ailleurs facile de trouver sur les réseaux sociaux des messages d'employés (ou de leur famille) virés sans ménagement, et tous s'accordent à rejeter la responsabilité sur Steve Perlman.

Source : JVN

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

- Sujets similaires
Partager cet article sur : diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

On live vendu en morceaux :: Commentaires

avatar

Message le Sam 18 Aoû 2012 - 13:14 par VadranX

trash tout ça! j espere qu ils ont eu de bonnes indemnités!

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum